POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Vieillesse ...Forme le Doucet variante ...Image Pinterest

Vieillesse

 

 

 

 

 

Vieillesse

 

Le temps laisse passer un peu de ce zéphyr.

Lorsque souvent, je me souviens, de son emprise.

Sur mon âme à l’instant, je perds toute maîtrise

Quand mon penser s’enfuit et me tient à fléchir.

 

Ma peau flétrit, sous son regard, il me méprise

Car dans mon tout vieux corps, je me sens dépérir

Et je suis ce tombeau qui reste sans surprise.

 

Dans le noir crépuscule, on voit sa fin courir

En caressant la mort d’une vague traîtrise

Et dans mes soirs d’hiver, ma vie en rien se brise

Oubliant la jeunesse en aucun élixir

Hélas ! L’amour s’émeut dans ce déboire en crise

Je n’ai plus ma moitié me voici seul fakir.

 

Les rides n’entrent pas dans la matière grise

Car je me sens toujours d’instinct jeune vizir

En épousant l’aura de cette femme éprise.

 

Mais je suis à l’automne un déclin vient couvrir

Sur mes pas attendant la vieillesse autorise

Charmer de ses doux yeux l’Éden me favorise

Et dans tout l’univers du cœur ne plus souffrir.

 

Maria-Dolores



22/07/2020
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres