POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Forme la balladette.


Libre joie...Forme la baladette étendue ...Image Pinterest

Libre joie

 

 

Libre joie

 

Je réfléchis le soir à l’aveu de tes mots

Soulignant mes émois tout comme un vague à l’âme

Il me semble pourtant que vient choir les échos

Je ressens sous ton feu tout ce plaisir de femme.

C’est au cours de la nuit où raisonne mon cœur

Dévoilant mon désir dans l’ivresse liqueur

Mon trésor, je le sais, je n’ai plus de rancœur.

J’aperçois dans la nuit l’ombre d’une chimère

Car l’hiver vient mourir à l’aube du printemps

Il nous faut à ce jour défier tout le temps

La source de l’amour enivrant les instants

De nos âmes animant une soif éphémère.

 

Puis le souffle d’Éole a fait naître l’espoir

Chaque fois dont le ciel ravive l’excellence

Le soleil s’illumine à supprimer le noir

Dans lequel je me plonge au creux de ton silence.

J’aimerais quelquefois oublier mon penchant

Que je protège en moi dans la peur du couchant

Laissant court à l’esprit qui se sait aguichant.

Le destin nous convie en grande fantaisie

Pour enfin délivrer ma belle volonté

Sous ta main caressant dans la frivolité

La fragrance douceur d’une réalité

Et j’écris sur la page un peu de poésie.

 

On danse sur les flots pour nos beaux Picassos

Sous la lune le soir, qui recherche la dame

Vivant la floraison d’un sujet que je clos

Moi la fée au refrain offrant l’or d’une flamme.

Mais voici dessinant un grand rire moqueur

Laissant libre la joie au pouvoir de l’auteur.

 

Maria-Dolores


31/01/2021
10 Poster un commentaire

Le mimosa de Provence...Forme la moyenne baladette ...Image Pinterest

Le mimosa de Provence

 

 

 

Le mimosa de Provence

 

Le souffle universel respire l’espérance

Imaginant la vie aussi vaste chemin

Lorsqu’on aime le chant à chaque lendemain

Qui dénote la nuit une rime en souffrance.

Le poète exercé dans l’onde en concurrence

De sa plume décrit un amour célestin

L’ange brûle son âme au parcours clandestin

Il lui semble tantôt puiser la tolérance.

 

J’aimerais partager un peu plus la raison

Mais voilà que le soir révèle ton sourire

Au désir de ton corps, je le vois qui soupire

Dans le froid du frimas à la blanche saison.

On dessine le temps dans l’ivresse horizon

Déchainant sous mes mots le soupçon d’un orage

Quand brillent nos trésors dans l’éclair d’un mirage

Caressant dans le temps l’ombre d’une oraison.

 

On attend l’un et l’autre un champ de floraison

Le maquis enivrant la pure quintessence

Quand l’hiver fait sentir au cœur de la Provence

La fleur du mimosa couvrant la frondaison.

 

Maria-Dolores


29/01/2021
12 Poster un commentaire

Bonheur de plume ...Forme la petite Baladette ...Image Pinterest

Bonheur de plume

 

 

 

Bonheur de plume

 

J’ai besoin tant d’amour dans l’ivresse du temps

Qui m’offre le désir de goûter les instants

De ton ombre charmée au jour d’une chimère.

Hier, on attendait les pousses du printemps

Qui jonchaient la clairière à l’abri des titans

Dans l’esprit d’une fée au chemin éphémère.

 

Aujourd’hui, dans nos yeux, on partage un bonheur

Tout comme un papillon illumine le cœur.

Le poète endormi soudain trempe sa plume

Et cherche sur la page où poser son honneur

Dans une douce rime éveillant le flâneur

Oubliant l’infortune et la noble coutume.

 

Il nous faut dans l’émoi dévoiler entretemps

Cette chaleur de l’âme à l’aube d’une brume

Où le rêve sourit aux destins envoûtants.

 

Maria-Dolores

 


26/01/2021
10 Poster un commentaire

Notre amour...Forme la grande Baladette ....Image Pinterest

Notre amour la grande baladette

 

 

 

Notre amour

 

Je garde dans mon cœur ce vent de volupté
Où le temps me murmure un délice de l’âme
Nos étreintes ont toujours un élan velouté
Étonne-moi sans fin dans l’aveu de ta flamme
Je me laisse guider par tes pas dans le noir
Animant mon émoi dans l’appel de l’espoir
Aux sillages, nos corps n’ont aucune faiblesse
Tes mains ont ce panache à dévoiler mes reins
C’est un chant de secrets partageant nos refrains
Dont tes doigts sur ma peau posent une caresse.

 

Écoute mon aimé J’ai pour toi tant d’amour 
Que l'autan a soufflé toute mon éloquence 
Je pense bien à toi. Te chérir chaque jour 
Me rappelle pourtant sans nulle conséquence,
Le plaisir éternel de nos doux sentiments
Que d’un mot, notre ardeur offre plus de piments.
Je connais bien l’artiste au chemin de mon rêve
Dans l’éclat du soleil en robe de satin,
J’aimerais quelquefois revivre ce matin
Où tu tends un baiser quand ta foi me soulève.

 

Réfléchir à nous deux en notre liberté
Sème le souvenir, l’esprit a l’élégance
Quand mon être a détruit toute difficulté
Ce bonheur en jouir d’une belle évidence.

 

Maria-Dolores


23/01/2021
10 Poster un commentaire

Petit serin...Forme la moyenne baladette...Image sur le Net

Petit serin

 

 

 

 

 

Petit serin

 

Dans le froid de l’hiver, on écoute le chant

D’un joli passereau dans une belle ivresse

Et l’on est transpercé par un vent de tendresse

Qui fleure bon le jour au détour si touchant

Laisse à l’âme Érato nous conter ce penchant

Mais le gel qui bouscule en moi ces quelques vers.

Découvre dans le soir l’espoir de l’univers

Animant dans mon cœur le pouvoir du couchant.

 

L’animal si tranquille éveille le silence

Généreux, il nous vend l’émérite refrain

De son doux gazouillis, ce fascinant serein

Mange le bon millet posé dans l’opulence

Pour passer la saison ce temps en survivance,

On oublie en chemin le destin animé

Dans le courant, se cache un esprit sublimé

Qu’il nous faut partager dans sa faible abondance.

 

Je veux croire que l’instant est du plus attachant

À voir le rouge gorge éveillé dans l’instance

Un sourire sur ma mine en douce résilience

Vient charmer le portrait d’un plaisir aguichant.

 

Maria-Dolores


21/01/2021
10 Poster un commentaire