POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Forme le sonnet à Kyrielle


Planète liberté....Forme le sonnet à Kyrielle...Image sur Pinterest

Planète liberté

 

 

 

 

Planète liberté

 

La terre au bout du monde oublie un vent léger

Qui diffuse le rêve et l’espoir d’une vie

Déplorant le silence au souffle d’une envie

La planète est beauté pourquoi la saccager ?

 

L’idéal paradis nous fait tant voyager

Plus un regret m’effraie ô belle poésie !

Vibrant à la dérive en noire jalousie,

La planète est beauté pourquoi la saccager ?

 

Gaia survit dans l’ombre au cœur d’une folie

Moi, je fredonne un chant d’une mélancolie,

La planète est beauté pourquoi la saccager ?

 

Dans l’ombre de la lune elle émet un sourire

Au temps des mots d’amour son cœur enfin chavire

La planète est beauté pourquoi la saccager ?

 

Maria-Dolores


06/04/2020
4 Poster un commentaire

Seras-tu là ? ...Forme le sonnet à kyrielle ...Mise en page de Mohamed Zeïd dit Flormed...

 

 

Seras-tu là ?

 

Comme un temps de regrets devinant qu’affoler

Que n’aurai-je le choix déposant tout mon charme

Lorsque je serais  seule avalant une larme

Seras-tu là l’ami pour sûr me consoler ?

 

Je n’aurai pas le cœur à tant batifoler

Voyant au tableau noir, leur main tenant une arme

A ces jeunes enfants réveillés d’un vacarme

Seras-tu là l’ami pour sûr les consoler ?

 

Nul sot ne défiera  le doux chant d’espérance

Qui sonne et jette un mot, en maître, la souffrance

Seras-tu là l’ami pour sûr la consoler ?

 

Au cœur d’une bataille entends cette aberrance

Lever haut l’étendard comme un vent d’assurance,

Seras-tu là l’ami pour sûr me consoler ?

 

 

Maria-Dolores

 


15/09/2019
14 Poster un commentaire

Folie...Forme le Sonnet à Kyrielle

Folie...Joséphine Wall..jpg

 

 

Image de 

Joséphine Wall

Présence of gaïa.

 

 

 

 

 

 

 

 Folie

 

Écarlate folie écoute ma détresse,

Se rappelant  à moi comme un vieux souvenir,

Qui sonde chaque nuit quand s’ouvre la tristesse

Dans le sein de mon cœur cherchant  à revenir.

 

Elle emporte le temps comme un regain d’ivresse,

Et refuse un chemin qui ne peut contenir

Une frêle douceur au creux de la tendresse,

Dans le sein de mon cœur cherchant à revenir.

 

Tous les maux de ma vie ornent mon  air livide,

Quand la souffrance entraîne un regard dans le vide,

Dans le sein de mon cœur cherchant à revenir.

 

Mais le ciel de l’oubli du destin qui me trouble,

Comme tout ce silence éternise et redouble,

Dans le sein de mon cœur cherchant à revenir.

 

Maria -Dolores


27/05/2018
16 Poster un commentaire

Les mots de l'âme...Forme le sonnet à Kyrielle...

Les mots de l'âme..jpg

image de Damien Barboni

sur

Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mots  de l’âme

 

Poséidon  renaît  dans un éternel feu

Qui dévoile nos cœurs  chacun suit une flamme,

Sur la mer déchaînée où résonne son vœu,

Les mots demeureront tout comme un vague à l’âme.

 

Dès que revient la muse épouser quelques vers,

Sur le riche vélin une plume s’enflamme

Au sonnet  que l’on trace à peindre les hivers,

Les mots demeureront tout comme un vague à l’âme.

 

Sous la lune la fée immortelle douceur

Vient danser dans les bois,  son unique noirceur ;

Les mots demeureront tout comme un vague à l’âme,

 

J’ai repris mon calame et nagé dans les eaux

Pour offrit à mon cœur tant de tristes cadeaux ;

Les mots demeureront tout comme un vague à l’âme.

 

Maria-Dolores

 


20/05/2018
14 Poster un commentaire

Un matin l'aurore...Forme le sonnet Kyrielle.

Un matin l'aurore..jpg

 

 

Image de

Damien Barboni

sur

Facebook

 

 

 

 

 

 

 

Un matin l’aurore

 

 

 

Le soleil presque chaud vient perler ses rayons

 

Dans une humble demeure où s’expose la flore

 

Tel l’artiste peignant les matins aux crayons

 

Quand le ciel se fait d’or il éblouit l’aurore.

 

 

 

La lune transparente enchante mon doux cœur,

 

L’univers immergeant dans son âme l’explore

 

Mais le souffle d’Éole apporte un temps vainqueur

 

Quand le ciel se fait d’or il éblouit l’aurore.

 

 

 

De cueillir la fleurette en la belle forêt

 

Pour égailler la vie en parfum guilleret

 

Quand le ciel se fait d’or il éblouit l’aurore…

 

 

 

À midi l’astre perd un peu de sa chaleur,

 

Se défend une brise en sa pâle couleur

 

Quand le ciel se fait d’or il éblouit l’aurore.

 

 

 

Maria-Dolores

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


04/05/2018
18 Poster un commentaire