POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Le sonnet Français

 

 

Saison en novembre ...Forme le sonnet Français ...Image Pinterest

Saison en novembre

 

 

 

Saison en novembre

 

Quand novembre apparaît ravivant la morsure

De ce froid hivernal dont le ciel vaporeux

Vient briser le destin de tous ces malheureux,

De leur sort attristé rêvant de couverture.

 

Mais la nuit qui s’annonce à ce vent de brûlure

Que partage l’émoi dans un cœur chaleureux

Ils se tiennent bien chaud sous un pont miséreux

Qui déverse dans l’âme un espoir sans mesure.

 

L’océan a couvert dans leurs yeux leur malheur

Or, le sud, est toujours ce chemin sans valeur

Oubliez chers amis sous vos pas l’impudence.

 

La lune a déployé d'une aile l’horizon

Au songe révélant les mots dans le silence

Le brumaire renvoie à la sombre saison.

 

Maria-Dolores


08/11/2021
4 Poster un commentaire

Eh ! Ça …on tolère…Forme le sonnet Français ...Photo personnelle

Eh ! ça

 

 

Eh ! Ça …on tolère…

 

Eh ! Ça, ce n'est pas mal, il me fait la misère

De nouveau, ce matin, il se croit en retard

Et moi dans ce silence écoutant son départ

Je ne sais pas pourquoi je me sens messagère.

 

Après qu’il soit parti l’âme bien plus légère

Du boulot, il m’appelle une heure bien plus tard

Pour dire de sa voix toute erreur de sa part

Qu’il était en avance et perdu tout repère,

 

Car la faute à qui donc si ce n’est son portable

Qui s’éteint dans la nuit sur ce fait incroyable

Il m’en voulait un peu de point le réveiller.

 

Ô jeunesse ! Attendez devant votre colère

De sagesse, il vous faut à jamais bien veiller

À la mère, pensez qui toujours vous tolère.

 

Maria-Dolores


29/09/2021
8 Poster un commentaire

Sagesse au levant...Forme le sonnet Français ...Image Pinterest

Sagesse au levant

 

 

 

Sagesse au levant..

 

Je me donne la peine à vous pondre un sonnet,

En gardant près de moi le temps d’une chimère

La source de mon âme en l’espoir éphémère

Quand la vie a souffert à l’ombre d’un genêt.

 

La vague d’une plume ondule un tantinet,

Sur une page blanche en stèle douce-amère

Se délie en présence aux songes d’une mère

Qui garde dans son cœur l’image d’un jeunet.

 

Voici dans la sueur la force d’une larme

Qui dans son infini vous couvre de son charme

J’ai compris cet effet dans la douceur du vent.

 

N’ignorez-vous donc pas que l’ange a ce courage ?

Dans l’univers sacré qui libère au levant

Le désir de mon être à devenir plus sage.

 

Maria-Dolores


26/09/2021
10 Poster un commentaire

Au rythme du cœur...Forme le sonnet Français ...Image Pinterest

Au rythme du coeur

 

 

Au rythme du cœur

 

Oh, que la joie est tendre au fin fond de notre âme !

Quand la belle Érato nous insuffle des vers.

La poésie attise un feu dans l’univers,

Lorsqu’on sait la comptine animant cette flamme,

 

Le poète dépeint d’une plume la trame

Révélant un sonnet aux chemins si divers

Inutile de croire au tempo des hivers

Dont l’orage fait grâce à ce monde d’un drame.

 

Elle vit tous les jours ce besoin de braver

Pour déposer les mots et se mettre à rêver

Sur la page, elle étale un trait par habitude.

 

Comme il lui faut si peu pour trouver le bonheur,

Son rire délicat charme sa solitude

Dans un rythme qui s’ouvre au plaisir de son cœur.

 

Maria-Dolores


23/09/2021
10 Poster un commentaire

Un regard sourcilleux...Forme le Sonnet Français ...Image Pinterest

Un regard sourcilleux

 

 

 

 

 

Un regard sourcilleux

 

Derrière la Burka, nul ne peut voir ces âmes,

Couvert leurs yeux de braise, on ne sait quoi penser

Sous leur robe de toile, empêchant de danser

Dans ce monde perdu, l’homme emmure leurs femmes.

 

Chacun rompt son émoi dans la peur de ces flammes

Ignorant tout amour, il leur faut renoncer

Au plaisir de la vie, on les sent effacer

Elles sont pour toujours esclaves de leurs drames.

 

Que doit-on agiter dans ce souffle divin ?

Pour tuer d’aventure un monde souverain

L’invisible torture à ce sort qui devance,

 

Quand on lapide un être en son fort oublieux

Chacun croit que déjà la justice s’élance

Au fourbi de ces sens d’un regard sourcilleux.

 

Maria-Dolores

 


18/09/2021
13 Poster un commentaire