POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Dizain à prélude et refrain ...Forme crée par Naïm dit Luthoriental 2019


L'hiver se métamorphose...Forme le Dizain double à prélude et refrain...Variante

Image de Damien Barboni

sur

 https://www.facebook.com/damien.barboni

 

 

 

 

 

L’hiver se métamorphose

 

Voici qu’un beau matin on observe une rose,

Mais la belle saison dans l’ivresse repose.

 

On paresse, on s’endort sous l’effet du printemps

Dans sa douce chaleur le soleil fait peau neuve

On aimerait nager dans la mer tout le temps.

 

L’encre de l’océan où ma plume s’abreuve

 

Dépeint sur le vélin quelques vers anomaux

Que partage ma muse au fil de la journée,

Le poète en son cœur vient dévoiler les maux.

 

J’aimerais tant offrir en ma voix détournée

 

L’oraison au bonheur, qui d'un pas se transpose,

Car l’hiver semble faire une métamorphose,

 

Et ce jardin en fleurs dévoile ces instants

Sous la rosée en pleur qui nous charme pour preuve

On verse une douceur à tous ces habitants…

 

Le parfum de la vie est la course d’un fleuve,

 

Où s’invitent parfois des refrains lacrymaux.

On atteint l’infini dans la voilure innée

En fragrance soufflée aux rosiers hiémaux,

 

Le printemps laisse là son âme irraisonnée.

 

Maria-Dolores

 


06/03/2019
12 Poster un commentaire

J'aimerais...Forme le Dizain à prélude et refrain créé par Naïm dit Luthoriental...Création personnelle sur Photofiltre Studio.

 

 

J’aimerais

 

J’aimerais sous la lune oublier le silence

Qui défile un matin au creux de  l’excellence,

 

Dès l’aube l’on ressent la chaleur du soleil

Qui caresse les cœurs sous l’émoi d’une rose

Et répand son parfum dans un jardin vermeil.

 

L’horizon illumine un regard qui se pose,

 

Mais peut-on  espérer un délicat printemps ?

Quand il pointe son nez au plaisir d’une ivresse

Et qu’il penche son âme où s’invite le temps,

 

J’aimerais sous sa main retrouver la caresse.

 

Maria-Dolores

 


01/03/2019
9 Poster un commentaire

Vague rumeur...Forme Dizain à prélude et refrain par Naïm dit Luthoriental sur Poésis.

 

 

 

Vague rumeur…

 

Au soleil dès l’aurore un doux rêveur s’allonge

Dans un grand champ de fleurs où se dépeint  un songe.

 

Sous la brume légère Il n’est plus de ce monde

Le poète tremblant suit sa plume d’un vers

Et sa muse s’éveille au retour de sa ronde

 

Mais nul ne vient ternir le cœur de l’univers.

 

Son amour dévoilant le regard d’une femme

Fort éprise d’un rêve au charme d’un rimeur

Qui d’un tracer dépose un poème qu’il clame.

 

On écoute le vent d’une vague rumeur.

 

Maria-Dolores

 


20/02/2019
12 Poster un commentaire