POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

dépendance aux mots ....Forme le sonnet Français ...Image sur le Net....

Dépendance aux mots

 

 

Dépendance aux mots

 

Les vers  coulent en moi tout comme une évidence,

Seraient-ils un plaisir à choyer mon grand cœur ?

Défilant sous mes yeux  dont  ma plume liqueur

Dans ce bel encrier puise une dépendance.

 

Érato m’a séduite en grande confidence

De mon désir d’écrire un regret arnaqueur

Qui fait briller les mots au vélin d’un laqueur

Où souffle le verrier dans sa belle faïence.

 

La poésie est charme amoureuse la nuit

Dans l’ivresse mon âme éveille sans ennui

La peinture égalée à mon aube vermeille.

 

Puis voici le poème écrit sur parchemin

Que l’aède a bâti quand la soif se réveille

Éclairant dans l’Olympe une fleur de jasmin.

 

Maria-Dolores


21/10/2019
6 Poster un commentaire

Poésie sous l'orage....Forme le sonnet Français....Image sur le Net ...

poésie sous l\\\'orage

 

 

 

Poésie sous l’orage.

 

Il défroisse le ciel la lumière est solaire,

Le passant, dans la rue, a son lourd pardessus,

On ne sait pas vraiment si la pluie ordinaire

Sèmera dans le vent de réels aperçus.

 

La vigueur de l’orage aura pour tributaire

Tous les flots déferlants aux versants trop déçus

Par l’ivresse du temps qui suivra sa colère

Aux peupliers courbés souffrent leurs corps ossus.

 

Le regard du poète exprimant une rime

A souvent trop de mal à chasser sa déprime

Quand sur l’instant s’envole un aigle à l’horizon .

 

Mais l’automne et le vent charmeront une plume

Quand le soir nul ne fuit le chant d’une oraison

Du seul jour où la muse a pleuré sous la brume.

 

Maria-Dolroes


18/10/2019
8 Poster un commentaire

Un regard se pose....Forme le sonnet Français ...Image de Damien Barboni...

Un regard se pose

 

 

Un regard se pose…

 

On peut dépeindre en joie un regard merveilleux

Qui luit dans le silence aux foudres de la vie

L’amour n’a plus de rêve et  s’ouvre à cette envie

Sous un doux ciel d’azur où se posent tes  yeux.

 

Tu jettes sur tes pleurs le sel de tes aïeux

Où se consume en vers un grain de poésie.

Tu charmes la prunelle à la belle égérie

Fuyant parfois l’orage au cercle de tes cieux.

 

Enfin si l’on observe aux cils de ta folie

Un espoir dans ton cœur semant une embellie

Sous la lune pérenne on souffle nos instants.

 

Ta vue est en partance et se métamorphose

Au gré d’un air léger émergeant dans le temps ,

Que d’une vision l’être naît d’une rose.

 

Maria-Dolores


14/10/2019
10 Poster un commentaire

Suivre un espoir...Forme le sonnet Français...Image de Damien Barboni

Suivre un espoir

Damien Barboni sur 

Facebook 

Damien Barboni

 

 

 

Suivre un espoir

 

Que j'aime ton regard au matin des amours

En me berçant de mots, ne vois-tu ma faiblesse ?

Le chant de mon désir troublé dans sa détresse,

Mon cœur saigne de peur, fais-moi rêver toujours .

 

Mon troubadour  se perd sur le chemin des jours,

On ignore aujourd’hui qu’hier fut sa jeunesse

Il oublie en retour de brimer la vieillesse

Qui le cloue au fauteuil  dans un plaid de velours.

 

J’imagine mon cœur  réveillé dans la joie,

Le bonheur de chacun, on retient une voie

Sans remords partageant en silence l’espoir.

 

Je repense au passé quand la vie était rose

Et le sort te bouscule en tes yeux je peux voir

Nos deux destins scellés  au parfum d’une rose.

 

Maria-Dolores


09/10/2019
8 Poster un commentaire

Il est...l'enfant....Forme le sonnet Français...Image de Damien Barboni...

Il est

 

 

 

 

Il est …l’enfant…

 

Il est ce cœur vaillant nul ne voit son essence

Comme faible compagne au destin langoureux,

Faut –il choisir plutôt un chemin amoureux ?

Pour troubler son penchant autour de sa naissance.

 

Il est clair que la vie a prêché sans offense

Et contemple le ciel comme toit miséreux,

Il a grandi l’enfant du désir sulfureux

Qui dépose un regard sur la vague impuissance.

 

Dans ce monde il est loin de trouver son chemin

Et d’une solitude il découvre demain

Qu’il est las et pourtant sa voix se fait entendre,

 

Dans l’ivresse il parcourt sur ce bel océan

Embarquant sur un if d’une proue à le fendre,

Rêvant d’une vigueur sous un soleil géant.

 

Maria-Dolores


03/10/2019
14 Poster un commentaire