POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Forme le doucet nouvelle forme.

Forme le doucet nouvelle forme créée.

---------------------------------------------------------Af

---------------------------------------------------------Bm
---------------------------------------------------------Af

---------------------------------------------------------Cm
---------------------------------------------------------Df
---------------------------------------------------------Cm

---------------------------------------------------------Af
---------------------------------------------------------Bm
---------------------------------------------------------Bm
---------------------------------------------------------Af

---------------------------------------------------------Em
---------------------------------------------------------Df
---------------------------------------------------------Em

---------------------------------------------------------Af
---------------------------------------------------------Bm

---------------------------------------------------------Af


Formule : A- BA - CDC - ABBA - EDE - AB - A

On monte : 1- 2- 3 - 4 puis on descend: 3 - 2 -1

Le quatrain sert de palier

Le poème se construit sur 5 rimes → 6A - 4B - 2C - 2D - 2E


Le premier vers est repris dans son intégralité à la fin de la pièce.


L'alternance est observée au passage d'une séquence à la suivante.


Le choix du mètre est libre !


Exemple : « Mes souvenirs sont là !...» par M. Doucet

Mes souvenirs sont là dans mon livre d'images,

Quand je ferme les yeux je pars pour l'autre temps,
Je feuillette en rêvant une à une les pages...

La vie était si belle au gré de nos moissons
D'amour au couvert des ramilles,
Aux champs des épis d'or de nos jeux polissons...

Pas toujours vertueux mais garants des usages,
Nous puisions dans le ciel la foi de nos vingt ans,
La richesse était là, somme de nos printemps,
Que reflétaient nos mains, nos cœurs et nos visages...

Nous dansions et chantions dans le clair ou l'ombreux,
Bercés par les rires des filles,
Que d'émois, de bonheur, ô que de jours heureux !

Je relâche en rêvant la dernière des pages
Puis je rouvre les yeux, comblé de ces instants...


Mes souvenirs sont là dans mon livre d'images,

Remarque


L'auteur a commencé par un vers féminin. Si l'on commence par un vers masculin, on doit suivre ce plan :


---------------------------------------------------------Am

---------------------------------------------------------Bf
---------------------------------------------------------Am

---------------------------------------------------------Cf
---------------------------------------------------------Dm
---------------------------------------------------------Cf

---------------------------------------------------------Am
---------------------------------------------------------Bf
---------------------------------------------------------Bf
---------------------------------------------------------Am

---------------------------------------------------------Ef
---------------------------------------------------------Dm
---------------------------------------------------------Ef

---------------------------------------------------------Am
---------------------------------------------------------Bf

---------------------------------------------------------Am


La sorcière...Forme le Doucet ...Image Pinterest ...

La sorcière

 

 

 

La sorcière

 

Voici sur son balai l’admirable sorcière

 

Qui dépose la nuit un rêve éblouissant

Sur les yeux des enfants comme belle poussière,

 

Révélant sous le vent un astre envahissant

Elle espère enchanter le chemin de votre âme

Dans un chant trop funeste en bruit étourdissant.

 

Même si le silence offre une aura princière

Quand l’aube nous réveille au rai luminescent

Cette fée émouvante en rire ravissant

Vient troubler à loisir une ardeur coutumière.

 

Elle émerge parfois d’un air réjouissant

Où sa voix nous résonne et dévoile sa flamme

Réinventant la rose au parfum saisissant.

 

Maintenant, on regrette au cœur du cimetière

Admirant dans le soir son minois rougissant,

 

Voici sur son balai l’admirable sorcière.

 

Maria-Dolores


01/08/2020
7 Poster un commentaire

La chaise du passé....Forme le Doucet variante ...Images photofiltre

La chaise du passé

 

 

 

 

 

La chaise du passé

 

J’aperçois une chaise au fond de ce jardin

Qui dans mon souvenir vient bercer notre enfance

L’instant où ton doux cœur fleurissait dans la chance

Je me vois dans tes bras ma mère, tout bambin.

 

Je rêve encor de toi dans le plus grand silence

Quand la nuit se fait noire et je me sens soudain

Envahie en l’émoi dans cette déchéance.

 

Le fauteuil me rappelle au sommet du dédain

Poursuivant la défaite où frôle la fragrance,

File au vent le bonheur que chantonne l’ondin,

Je ne reconnais plus l’océan du chemin,

Car mon âme se meurt en toute indifférence

N’oubliant pas ma fille en ce sort anodin.

 

Je ne regrette rien qui songe à l’espérance ?

Seul me broie en mon être à ce souffle badin

Quand mon for intérieur ne fuit plus sa prestance.

 

Elle a semé le doute et je sais par instinct

Dérouter dans le vide en ce ru  l’excellence

Dont la foi me délivre et s’endort l’insolence

Qui jamais dans le cœur scellera mon destin.

 

Maria-Dolores


31/07/2020
6 Poster un commentaire

On voit les goélands ...Forme le doucet ....Image sur le net et Pinterest...

On voit les goélands les heures bleues

 

 

 

 

 

On voit les goélands

 

Sous le ciel bleu d’azur, on voit les goélands,

 

Planant vers l’océan aussi loin de la nue

Et j’admire leur vol ô ! Rêves ensorcelants.

 

Voici que dans l’instant je dévoile mes ailes

Sous la voûte du ciel je pars vers le soleil

Et partage le vent dans ces cœurs si fidèles.

 

Les nuages tout blancs découvrent les chalands

Sur la mer endormie à la nuit revenue

Me voilà sur la terre à nouveau retenue

Sous la lune, je sens les songes désolants

 

Mais le calme apparent qui grève ma mémoire

N’entend pas le silence aux abords de l’éveil

Et partage l’amour sur la plage d’ivoire

 

D’une mer qui poursuit dans le jour nos élans,

La chimère s’émeut en charmante tenue,

 

Sous le ciel bleu d’azur, on voit les goélands.

 

Maria-Dolores


27/07/2020
9 Poster un commentaire

Pluie d'orage...Forme le Doucet...Image Pinterest

Pluie d\\\'orage

 

 

 

Pluie d’orage

 

Je respire au matin la fraîcheur sur ma peau

 

Quand sous le ciel d’azur le soleil illumine
La prairie en sommeil où murmure un ruisseau,

 

Mais une douce pluie inonde le silence
Il me faudra gagner la rive sous le pont
Dans la chaleur du jour observant l’excellence.

 

Sous l’orage grincheux, on veut croire à nouveau,
Que le ru vient glisser sous le vent qui fulmine.
Il me semble d’ailleurs que le ciel nous lamine
Et pourtant, on y change un regard aussi beau.

 

Maintenant tout se tait et vient une espérance
Où le chant de l’été m’émeut et me répond
Sous la lune l’espoir d’un rêve en résonance.

 

Quand le cœur nous unis dans l’ivresse cerceau,
Sous la brume charmant cet aveu de gamine,

 

Je respire au matin la fraîcheur sur ma peau.

 

Maria-Dolores


25/07/2020
10 Poster un commentaire

Vieillesse ...Forme le Doucet variante ...Image Pinterest

Vieillesse

 

 

 

 

 

Vieillesse

 

Le temps laisse passer un peu de ce zéphyr.

Lorsque souvent, je me souviens, de son emprise.

Sur mon âme à l’instant, je perds toute maîtrise

Quand mon penser s’enfuit et me tient à fléchir.

 

Ma peau flétrit, sous son regard, il me méprise

Car dans mon tout vieux corps, je me sens dépérir

Et je suis ce tombeau qui reste sans surprise.

 

Dans le noir crépuscule, on voit sa fin courir

En caressant la mort d’une vague traîtrise

Et dans mes soirs d’hiver, ma vie en rien se brise

Oubliant la jeunesse en aucun élixir

Hélas ! L’amour s’émeut dans ce déboire en crise

Je n’ai plus ma moitié me voici seul fakir.

 

Les rides n’entrent pas dans la matière grise

Car je me sens toujours d’instinct jeune vizir

En épousant l’aura de cette femme éprise.

 

Mais je suis à l’automne un déclin vient couvrir

Sur mes pas attendant la vieillesse autorise

Charmer de ses doux yeux l’Éden me favorise

Et dans tout l’univers du cœur ne plus souffrir.

 

Maria-Dolores


22/07/2020
6 Poster un commentaire