POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

sonnet à écho.


Rêveur de poésie...forme le sonnet à Echo ...Image Pinterest

Rêveur de poésie

 

 

 

Rêveur de poésie

 

Même si le temps passe au regret d’une vie

Cherchant une douceur dans le bleu de tes yeux

J’avoue être chimère à la source des cieux.

Je t’écoute, rêveur parler de poésie.

 

On chante une romance à mon âme l’envie

Que dessine le peintre au trait de son pinceau,

Sur la toile du monde à l’ombre d’un arceau

Je t’écoute, rêveur parler de poésie.

 

Chacun voit dès l’aurore un grain de fantaisie.

Mais pourtant, on ne peut oublier ce virus.

Qui chagrine nos cœurs sur ce vieux papyrus !

Je t’écoute, rêveur parler de poésie.

 

Même si le temps passe au regret d’une vie

Je t’écoute, rêveur parler de poésie.

 

Maria-Dolores


06/03/2021
0 Poster un commentaire

Le printemps de mars ...Forme le sonnet à Echo ...Image Pinterest

Le printemps de mars

 

 

 

Le printemps de mars

 

Le mois de mars étend la chaleur du printemps

Au jardin délicat pour une belle rose,

Le poète dépeint sur le vélin la prose

Qui ranime le feu de ces amours latents.

 

Le ciel fait naître en nous le silence du temps,

Dans l’ivresse matin sous un soleil déborde

Un beau verbe bravant les mots de la discorde

Qui ranime le feu de ces amours latents.

 

J’aime observer l’azur que défont les instants

Le bonheur dans nos yeux, dont s'émeut une lune

En l'espoir où la nuit déploie une fortune

Qui ranime le feu de ces amours latents.

 

Le mois de mars étend la chaleur du printemps

Qui ranime le feu de ces amours latents.

 

Maria-Dolores

 

 

 


03/03/2021
6 Poster un commentaire

Lune infortune...Forme le sonnet à Echo...

Lune infortune.jpg

image sur le net

 

 

 

 

 

 

 

 

Lune infortune…

 

Elle observe l’espoir le renvoie à  la lune,
Accueillant un amant dans un monde rêveur,
Qui charme le plaisir et retient sa faveur.
Mais déçoit le silence en son âme infortune.

 

Le poète respire une plume opportune
Ouvrant droit dans le ciel un pouvoir de grandeur
Que donne chaque fois un écrit de splendeur,
Mais déçoit le silence en son âme infortune

 

Traçant sur le vélin quelques vers sans lacune
le rimeur doit poser son regard dans le noir
pour atteindre le ciel dans un chant le revoir
Mais déçoit le silence en son âme infortune.

Elle observe l’espoir le renvoie à la lune
Mais déçoit le silence en son âme infortune.

 

Maria-Dolores


05/04/2018
16 Poster un commentaire

La rose au printemps....Forme le sonnet à Echo...

La rose au printemps....jpg

image de Damien Barboni

sur 

Facebook

 

 

 

 

 

 

La rose au printemps.

 

À flatter le soleil le printemps se dénude,

Pour charmer la douceur d’un parfum de jasmin

Qui flatte votre nez  sous l’aurore carmin

Se dévoile une rose en grande solitude.

 

Nul ne sait plus comment  la lumière en prélude

Offre un lieu magnifié qui songe au lendemain,

Dans son jardin s’étend la chaleur d’une main,

Qui dévoile une rose en grande solitude ;

 

Arrosant l’étendue en étrange habitude,

La fragrance renaît dans ce luisant printemps

Mais jamais nul ne tait la musique du temps,

Que dévoile une rose en grande solitude.

 

À flatter le soleil le printemps se dénude

Dévoilant une rose en grande solitude.

 

Maria-Dolores

 


02/04/2018
15 Poster un commentaire

Au cœur de l'été ....Forme le sonnet à Echo

 au_coe11.jpg

 

 Image de Nicoletta Faritti 

Sur Facebook 

 

 

 

 

Au cœur de l'été

 

 

Il fait chaud cet été bien plus que d'habitude,

On espère un orage où pour baigner la nuit

De perles de rosée au gré d'un vent uni,

Dans le silence un pleur parcourt ma solitude ;

 

Chaque jour, le ciel fuit un air de plénitude,

Or la lune reflète où s'éveillent les mots

La douleur qui m'écorche ébruite tous mes maux,

Dans le silence un pleur parcourt ma solitude ;

 

Le timbre de ma voix dépeint ma lassitude,

Quand ravive l'aurore un message d'amour

Aveuglé par ton cœur dans un écrin bien sourd,

Dans le silence un pleur parcourt ma solitude ;

 

 

Il fait chaud cet été bien plus que d’habitude,

Dans le silence un pleur parcourt ma solitude...

 

Maria-Dolores. 


23/06/2017
14 Poster un commentaire