POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Isolé...forme sonnet en quinzain...

isole bis 2015

 

 

Isolé…

Il  sait faire l’éloge aux rigueurs de la vie

Moi je ne connais rien pourtant j’écoute et  lis.

J’avance également dans sa fièvre d’oublis

Qu’il ne faudrait pas plus aux mendiants l’envie...

 

L’apercevant couché pour sa seule survie

Se trouvant  aux abois sous arbres anoblis

Un banc échafaudé  comme nids embellis

Pour un buffet donné son âme vous convie…

 

J’ai laissé mon regard, tous les jours, se poser,

A cette indifférence il ressent  s’attiser

Mélange au désarroi de sa seule tristesse

 

 Il restera passif sur ce bout de chemin

Je resterai pensive en chaque lendemain

Vivant dans ce détour, nulle délicatesse

 

Sans savoir où sera son âme poétesse…

 

Maria-Dolores



06/04/2012
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres