POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Vents de novembre

692 appréciations
Hors-ligne


Maudit soit le vent de novembre
Maudits soient ses jours sombres
Et ses soirs qui rabattent la joie

Mes amis diminuent en nombre
Ils disparaissent telles des ombres
Derrière un couchant qui rougeoie

Oh maudits crépuscules cinabres
Vos rafales déracinent les arbres
Où nichent les douces colombes

Seigneur, quelle scène macabre !
Ma colline boisée devient glabre 
Je pleure chaque feuille qui tombe 

barateur 


Dernière modification le dimanche 14 Novembre 2021 à 19:22:13
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

452 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Barateur, un écrit touchant l'automne apporte de bien sombres cadeaux et les amis partis manque toujours à l'appel merci pour ce beau partage touchant l'ami belle soirée amitiés 
 




692 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chère Maria, merci infiniment de tes chaleureux mots
ça me touche énormément 
Douce nuit l'amie 
Bises.

L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

371 appréciations
Hors-ligne
Coucou Barateur touchant et poignant poème, oui l'automne à son lot de tristesse et tant de gens nous manquent, mais l'automne et aussi parfois joyeux. douce soirée je t'embrasse 
Béa

692 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup chère Béa, de la lecture et de tes chaleureux mots
qui me touchent 
Gros bisous l'amie.

L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres