POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Sur le cauchemardesque lit d’hôpital

275 appréciations
Hors-ligne
Sur le cauchemardesque lit d’hôpital
Le repos s’avère réelle corvée
Une âme que l’on tente de sauver
Et un frileux corps figé à l’horizontale

Sur le cauchemardesque lit d’hôpital
Le temps prend tout son temps
Le poids des heures est si important
Que les minutes se pèse au quintal

Sur le cauchemardesque lit d’hôpital
Des nuits désespérément longues
Ennui et silence paralysent les langues
En parfait duo jouant le réticent récital 

Sur le cauchemardesque lit d’hôpital
La gorge nouée par un sanglot l’étouffant
Quand on  se rappelle ses enfants
L’ego envahi et soumis à l’instinct parental 

Sur le cauchemardesque lit d’hôpital
À mon chevet l’indistinct pot de fleurs
Que j’arrose grassement de pleurs
Pour maintenir en vie les ténus pétales 

barateur 

Dernière modification le vendredi 30 Août 2019 à 12:07:26
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

192 appréciations
Hors-ligne
Un poème bien triste merci du partage cher ami bonne journée amitiés 





275 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup chère Maria du passage et du ressenti;  et oui chère
 amie : Un hôpital vu de l’intérieur c'est triste aussi
Que Dieu, en préserve ceux qui ne l'ont pas connu.
Toute mon amitié et bonne fin de semaine.

Dernière modification le vendredi 30 Août 2019 à 17:17:40
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

139 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur comme ce beau poème sonne une triste réalité
pour les soignants sous effectifs et les malades en souffrances
mes bravo l'ami
Bon et doux weekend je t'embrasse
Béa

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres