POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Plume pleurarde

550 appréciations
Hors-ligne



Allons, allons plume pleureuse
Tes pleurs sont bien à toi !
On sait que tu es malheureuse
Inutile de le crier sur les toits  

L’âme éprouvée est mystérieuse
Parmi ses sœurs ici-bas
Les souvenirs d’années glorieuses
On se les remémore sur le grabat  

Attend sereinement la faucheuse
Seule au seuil du trépas
L’écriture de la poésie est hasardeuse
Mais toi tu ne le sais pas

Ne sois pas pour autant si farouche
Tu n’es pas du second degré
Tes mots déambuleront sur les bouches
On t’évoquera avec regret.

barateur
 

Dernière modification le samedi 16 Janvier 2021 à 14:52:35
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

378 appréciations
Hors-ligne
Un magnifique écrit émouvant qui m'a touché bravo l'ami du partage belle journée bisous l'ami





550 appréciations
Hors-ligne
Merci infiniment chère Maria, ça me va droit au cœur
Ce modeste texte est dédié à tous les mordu(e)s du verbe !
Douce journée
Bisous  
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

299 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Barateur que beauté ce poème si émouvant et touchant j'adore il m'a beaucoup touché 
Douce soirée bisous amitiés 
Béa
Béa

550 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chère Béa, merci beaucoup ! De ton chaleureux et encourageant commentaire 
Douce nuit, mes amitiés  
Bises !
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres