POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Le vieillard
ORBEL

Par la force du temps qui ruine la peau
Le vieillard continue un chemin qui s?étire
De ses larmes d?enfant au râle qui l?attire,
Tel un soldat charmé par son cruel drapeau.

Et si sa chair ressemble à l?ignoble oripeau
Qui vêt l?épouvantail, dramatique satyre,
Il sait que l?ange vient quand le jour se retire
Et que son c?ur pourra délaisser son troupeau.

Il marche, doucement, appuyant sur la canne
Veillant qu?il ne soit pas dedans la sarbacane
Qui projette les corps vers un froid monument ;

Mais la faux du mystère obscurcit ses prunelles 
Et le voici couché, sans un seul mouvement !
Peut-être connaît-il les lueurs éternelles ! 

Dernière modification le dimanche 22 Mars 2015 à 08:10:23

288 appréciations
Hors-ligne
Un très beau sonnet  et un thème sensible qui pourtant fait partie de la vie merci du partage
j'ai bien aimé ma lecture malgré la chute finale à juste titre,
Amitiés bises.




flipperine

et c'est la vie on ne peut être et avoir été
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres