POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

La fleur du vallon

450 appréciations
Hors-ligne


Que c’est triste les matins brumeux
Quand l’aiguail enveloppe le vallon
Les butineuses perdent leurs jalons
Tel un cœur blasé que rien n’émeut

Le pétale alourdi de perles de rosée
La jolie fleur d’œillet est chagrinée,
Pire qu'une refoulée ou une damnée
Aucune abeille n’est venue s’y poser

Peinée et nul ne veut la réconforter
Sauf un attachant oiseau migrateur
Qui la couve d'un regard protecteur
Lui  chante son aria pour la remonter

Mais qui connaît le sens du ramage
Sait que le soleil qu’espère l’œillet, 
L’infime de ses rais suffit pour griller
Toute plante dépourvue d’ombrage 

barateur  


Dernière modification le dimanche 26 Juillet 2020 à 23:02:10
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

316 appréciations
Hors-ligne
Bravo Barateur un bel écrit merci du partage un plaisir à te lire bonne journée l'ami






249 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur c'est un sublime poème que j'ai  aimé lire mes bravos douce journée je t'embrasse  amitiés 
Béa

450 appréciations
Hors-ligne
Bonjour chères amies, merci infiniment de vos chaleureux mots qui me
touchent beaucoup !
Désolé d’être moins présent, j'ai un problème de connexion
Douce après midi
Je vous embrasse.  
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

450 appréciations
Hors-ligne
Suite à un problème de connexion, j'ai pas pu revisiter  ce poème à temps.
Toutes mes excuses à tous ceux qui l'ont lu.
Mes chaleureuses amitiés.  
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

316 appréciations
Hors-ligne




249 appréciations
Hors-ligne
Magnifique mise en page douce fin de journée je t'embrasse 

Dernière modification le lundi 27 Juillet 2020 à 16:26:55
Béa

316 appréciations
Hors-ligne
Merci Béatrice bisous l'amie ...




450 appréciations
Hors-ligne
Je ne trouve pas de mots pour te remercier assez
pour ce chef d’œuvre ! C'est fabuleux !
En sus de mon amitié toute ma gratitude
Douce nuit, bises.

 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres