POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

L'énième spleen

676 appréciations
Hors-ligne


Quand tombe la nuit 
Mon heur s’évanouit
Et mes vieux ennuis…
Se réveillent

Et revoilà la souffrance,
Nuiteuse par essence
Revenue finir la séance
De la veille

Face au mal qui s’empire
L’âme tente de se tapir
Sous un chorus de soupirs
Haché de sanglots

Espérer devient ridicule
Puisque à tout dilucule
Succède un crépuscule 
Apportant son lot 

D’affres et de tourments
Meublant mes moments
Me suppliciant continûment 
Et sans arrêt…

Le pire désenchantement
C’est quand innocemment
Et très aimablement :
On me dit «bonne soirée »

barateur  


Dernière modification le vendredi 27 Août 2021 à 18:06:13
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

676 appréciations
Hors-ligne
Heureux de vous retrouver cher(e)s amis, désolé pour l’absence
j'étais un peu souffrant.
Toute mon amitié. 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

446 appréciations
Hors-ligne
Un beau poème sensible cher Barateur fort émouvant que j'ai eu de la tristesse en te lisant je sais la douleur qui peut nous envahir la nuit pour le vivre avec mon époux douce soirée l'ami bisous ...




676 appréciations
Hors-ligne
Merci chère Maria, ça me touche beaucoup
Bon rétablissement à ton époux et à tous les souffrants de la terre
Courage l'amie,  hélas, le destin est inique !
Douce soirée, je t'embrasse .   
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

365 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir cher Barateur heureuse de te retrouver avec ce magnifique, touchant si douloureux, bon courage l'ami, les nuits blanches de l'ennui ou des pensées qui nous envahissent pas nos angoisses c'est terrible, je le sais bien, douce nuit j'espère ce soir je t'embrasse 
Béa

676 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir chère Béa et merci de tes chaleureux mots qui me vont droit au coeur.
Douce soirée, bises
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres