POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Hymne aux damnés de la terre

275 appréciations
Hors-ligne
Pour tous les damnés de la terre
Ces enfants bercés par la misère
Petits anges vivant le pire de l’enfer
Endurcis par la faim et la guerre

Pour vous et vos frères de malheur
Il y a assez de place dans mon cœur
Prenez ma joie, ça fera celer vos pleurs

Pour les persécutés que dévore la famine
Sur un sol où l'on ne cultive que des mines
Où les araignées tissent dans les terrines
Et où la vie ne vaut pas une once de farine

Pour vous et vos frères du malheur
Il y a assez de place dans mon cœur
Prenez ma gaieté et enfouissez y vos pleurs!

Pour ceux que les baïonnettes câlinent
 
à leur faire jaillir le sang par les narines
Forcés à danser aux rythmes des carabines
Qui jouent leur pétarades sans sourdine

Pour vous et vos frères de malheur
Il y a assez de place dans mon cœur
Prenez ma sérénité et essuyez vos pleurs
 

A toutes les victimes des conflits sans nom
Guerriers d’élite ou simples chairs à canons
Ces âmes happées par les magnats du pognon
Sans que personne dédaigne et ose dire NON

Pour vous et vos frères de malheur
Il y a assez de place dans mon cœur
Prenez ma quiétude et enterrez y vos pleurs!

A tous ceux qui attendent la justice divine
En soupirant devant leurs maisons en ruine
Guettant le moindre signe de leurs doctrines
Prédit par des devins ne payant pas de mine

Pour vous et vos frères de malheur
Il y a assez de place dans mon cœur
Prenez ma paix en attendant cette lueur

Prenez aussi ma langue aux mots sans charme
C’est tout ce que je possède comme arme
Je vous pleure jusqu'au tarissement de mes larmes
De ma vie, je ne cesserai d’écrire pour vous décrire
Cela vous aidera certainement à mieux mourir
Ou du moins le faire dignement sans trop souffrir

Vous, les damnés de la terre, vous êtes mes frères !
Où que vous soyez... sur les deux hémisphères!

barateur
 

(Alger le 01/11/2017)
  

Dernière modification le samedi 17 Août 2019 à 11:18:41
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

139 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur un beau cri ce que je partage et approuvé merci de ce sublime poème
Béa

192 appréciations
Hors-ligne
Un cri bien dénonciateur merci du partage bonne journée bon dimanche cher Barateur...





275 appréciations
Hors-ligne
Béa et Maria, merci chères amies de votre passage et de vos appréciations 

Avec toute mon amitié !
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres