POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Nuit poubelle ....Atelier Prose engagée...

               Nuit poubelle

 

 

               Voici que j’ai déménagé depuis peu. Maintenant je travaille proche de mon domicile alors je vais à pieds pour rentrer chez moi. Le soir c’est l’hiver et il fait nuit après vingt heures. Depuis quelques temps des va-et-vient, de personnes inconnues font les poubelles du quartier, des jeunes et vieux. J’en ai vu défilé, ils ne se cachent pas, j’ai tenté de leur parler mais peu ou pas de réponse de leur part. Ils finissent par partir dès que l’on se montre trop proche d’eux…Si bien que je ne sais pas. Qui sont-ils vraiment ?

 

               J’ai observé des personnes jeunes des adolescents avec des adultes et même des personnes plus âgées en couple, vidant les poubelles sur le sol, ce qui fait que les habitants des lieux sont parfois en colère, de trouver leurs ordures par terre …Ce que je peux comprendre mais, personne ne se soucie de « ces nouveaux pauvres »….J’ai tenté quelques approches mais ne sachant si ils pouvaient se montrer dangereux ou pas, j’ai bien tenté de leur parler mais pas ou quasi pas de réponse ils préfèrent m’éviter.

               

               Tout y passe ils vident chaque conteneur avec minutie ; les cartons et les sacs. Ils tentent de trouver quelques objets intéressants à fourvoyer. C’est toujours difficile de voir un tel comportement mais, comment faire autrement. Je le sais certains ne comprennent pas notre langue et pour les autres ils sont si honteux qu’ils s’enfuient. Jeunes et vieux viennent ouvrir nos déchets pour quelques pièces. Je suppose qu’ils revendent ce qu’ils trouvent Vêtements chaussures fils de cuivre ou pas, ferrailles en tout genre…Puis disparaissent bien vite ils sont « nos nouveaux pauvres » du moins je le pense…

 

               Je trouve qu’il est bien triste de ne pouvoir rien faire pour eux. Je ne vois pas comment je peux faire je ne les comprends pas non plus. La barrière de la langue y est pour beaucoup et je ne sais pas d’où ils viennent. Dans l’ignorance totale, il me faudra tenter à nouveau une approche, qui restera sans doute hasardeuse. Tout autour de moi les gens jasent. Je me dis si seulement je savais quoi faire. Au final Ils esquissent un sourire …Et c’est déjà un bonheur, je leur rends un petit sourire. C’est un nouveau fait de société …Tout le monde sait mais personne agit. En fait le problème est connu, c’est dans  toute la France on en parle. Et que fait-on ? 

 

               J’ai entendu aux informations ce midi que le phénomène se propage partout chez nous. On les appelle : « Les nouveaux pauvres »…Ils font les ordures pour se nourrir même, ils font les fins de marché pour ramasser les légumes invendus et jeter à même le sol. Et les grandes Enseignes pour éviter ce genre de pratique font en sorte que les produits jetés ne puissent pas être consommés en les aspergeant de souffre ou je ne sais. C’est honteux. "L'article de l'hebdomadaire Le Temps, "Ces pauvres qui fouillent les poubelles" a démontré que la pauvreté en Europe n’est pas comparable à celle qui frappe des millions de personnes dans le Tiers-monde. Les pays européens ont aussi un système social qui offre un certain filet de sécurité mais, qu'il était plus difficile d’être pauvre dans un continent riche. On ne fait rien et cela me révolte. Pensons déjà à nos pauvres ici. Ce n’est surement pas plus difficile que ça.

 

Fin.

 

Maria-Dolores



17/04/2018
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres