POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Coucher sur la page....Forme le sonnet à Codas...

Coucher sur la page..jpg

Création personnelle

sur 

Photofiltre

 

 

 

Coucher sur la page.

 

J’aimerais tant coucher ces doux mots sur la page

Me rappeler encor l’odeur de ton parfum,

Qui s’habille d’un rêve.

On dévoile un sourire au désert un mirage,

De l’oubli nul ne veille à ce destin la fin,

Las, quand l’amour s’achève.

 

La faiblesse d’un cœur ne rejoint le rivage,

Où s’envole l’espoir sur l’océan défunt,

Mais la vague soulève

La folie. Et la vie a troublé son visage,

Lorsque dans son regard se libérant enfin,

Une ombre se relève.

 

Le poète retient dans la nuit le silence

Dont la  muse rêveuse ouvre le parchemin,

Sur un chant troubadour enflamme l’excellence

Et la plume s’éveille.

 

C’est un écrit troublant tracé le lendemain,

Sous le ciel de la nuit le songe fut démence,

Écrasé de sueur le rêveur plus humain

Fuit l’icône vermeille.

 

Maria-Dolores



29/07/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres