POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Sonnet à refrains


Urgences...Forme le sonnet à Refrains...image sur le Net...

 

 

 

 

Urgences…

 

Mon cœur est oppressé sous sa vive douleur

Et  j’ai bien ressenti cette grande impuissance,

À pourvoir soulager mon amour sans défense,

Le soir dans son sommeil souffle un appel hurleur

Mon cœur est oppressé sous sa vive douleur.

 

Les heures ont tourné sans que rien ne se passe,

Il avait toujours mal même avec son calmant,

J’essayais d’appeler les secours calmement,

Le supplice étant là  je voyais une impasse,

Les heures ont tourné sans que rien ne se passe.

 

Sur mobil j’énonçais le problème au docteur

Sans hésitation il a géré ma peur,

Les pompiers sont venus l’emmener en urgence,

Sur mobil j’énonçais le problème au docteur.

 

Le toubib à court terme a parlé d’avenir,

Il  tente de donner  l’espoir d’un devenir,

Prescrit un sédatif pour stopper sa souffrance

Le toubib à court terme a parlé d’avenir.

 

Maria-Dolores

 


12/06/2019
6 Poster un commentaire

Feu d'été...Forme le sonnet à refrains...Image sur le Net ...

 

 

 

Feu d’été.

 

Elle aime ressentir la brise de l’été,

Dans ce jardin discret où la fleur vient d’éclore.

Et parfumer les cieux quand son âme l’explore,

Charmée en sa fragrance au silence habité,

Elle aime ressentir la brise de l’été.

 

Le soir est aveuglé par un si doux visage

Dont une larme coule en ce grand sablier

Déversant quelque peu les mots d’un encrier,

D’un poète rêveur  dévoilant un mirage

Le soir est aveuglé par un si doux visage.

 

À la belle saison elle espère l’amour,

Quand le soleil éclaire au gré de son retour,

Un troubadour voulant l’enchanter de sa lyre,

À la belle saison elle espère l’amour.

 

Le crépuscule ébruite un plaisir germinal

Les secrets engrangés, dans une âme en délire,

Perdue à la chaleur d’un temple original.

Le crépuscule ébruite un plaisir germinal.

 

Maria-Dolores

 


06/06/2019
10 Poster un commentaire

Les allées des héros...Forme le sonnet à refrain..image personnelle.

 

 

 

Les allées des Héros

 

C’est un très bel été bien rempli de promesses,

Éblouissant certains de robes s’apprêtant,

Leurs voix pareillement retiennent cet instant,

Du souvenir gravé tel culte en ses largesses,

C’est un très bel été bien rempli de promesses.

 

Comme j’aime observer ces héros de tendresses,

Et je songe avec eux à passer ce moment,

J’aurais voulu ce jour visiter longuement,

Les couloirs méconnus de toutes les richesses

Comme j’aime observer ces héros de tendresses.

 

Apparaît le reflet partagé du désir

Promettant la folie à l’instar s’en saisir

Voyager dans le temps et dans tout cet espace,

Apparaît le reflet partagé du désir.

 

Ils sont d’or ou d’argent  vêtus pour leur loisir,

Sur le « Japan expo »chacun sa carapace,

Fasciner ou choquer  c’est se faire plaisir,

Ils sont d’or ou d’argent vêtus pour leur loisir.

 

Maria-Dolores

 


04/06/2019
4 Poster un commentaire