POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Triste fin d’œillets

450 appréciations
Hors-ligne


À l’ombre d’un vieillissant oranger
 
Poussa une jeune touffe  d’œillets
Par chance, entre étang  et abeiller
Endroit privilégié de tout le verger

Elle crût si vite, tel un enfant gâté
Si favorisée par l’eau et l’ombrage
Toutes les butineuses du voisinage
La couvèrent d’amour et de gaieté

Jusqu’à la venue du moment triste
Où surgît l’outrecuidant horticulteur
Tenant en sa main un gros sécateur…
Ses fleurs furent livrées au fleuriste

Qui leur réserva la plus rude des fins
D’elles, il fît un beau bouquet douillet
Qu’acheta une personne endeuillée
Pour l’offrir à la mémoire d’un défunt.

barateur 
 

Dernière modification le samedi 01 Août 2020 à 08:16:55
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

316 appréciations
Hors-ligne
Un bel écrit qui finit tristement mais c'est pour égayer une vie dommage pour les fleurs ...Bises l'ami belle journée doux weekend  




450 appréciations
Hors-ligne
Merci infiniment chère Maria, de la lecture et de l'appréciation 
Douce journée et bon weekend, bises. 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

249 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur magnifique écrit triste fin mais c'est pour un sourire alors tristement beau excellent weekend je t'embrasse 
Béa

450 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup chère Béa, de la lecture et du chaleureux commentaire
qui me va droit au cœur; toutes mes excuses pour le retard...Ici la connexion
est à la voile ! 
Douce journée et bon début de semaine 
Bises. 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres