POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Pudeurs de quémandeur

354 appréciations
Hors-ligne


Adossé à un vieux pan de mur
Au coin du parvis de la mosquée
Il parle comme s’il murmure
Sous sa grise barbe en bosquet

Charité, charité ! Aidez-moi frères !
Pour l’amour du tout-puissant
Disait-il, les yeux rivés au parterre
Évitant ceux des passants

Tous les regards paraissent blessants
Quand on les croise d’en bas
Quémander est le pire amoindrissant
Sur toute fierté, il fait rabat

Le sage écarte tout signe d’égoïsme
Quand on lui tend une main
Le brave s’investit en son humanisme
Et se méfie du lendemain.

barateur    

Dernière modification le lundi 24 Février 2020 à 17:09:50
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

197 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur magnifique poème que j'ai aimé lire il décrit bien l'image mes bravos
Douce semaine
Je t'embrasse
Béa

259 appréciations
Hors-ligne
une belle représentation le texte colle bien à l'image merci du partage cher Barateur douce journée l'ami bises bonne journée

Dernière modification le lundi 24 Février 2020 à 11:56:13




7 appréciations
Hors-ligne
Un très beau poème que j'ai bien apprécié. Bravo!

354 appréciations
Hors-ligne
Béa, Maria et Ahmed, merci infiniment à vous chers ami(e)s, de la lecture, du ressenti 
et de l'appréciation 
Bonne soirée, chaleureuses amitiés. 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Vos poèmes personnels.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres