POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

L’hiver des poètes

275 appréciations
Hors-ligne
L’hiver des poètes 

Le ciel est gris, couvert
Et s’annonce l’hiver
Bonheur des cultivateurs
Que ce climat, ô combien bienfaiteur !

Pour le grain qu’ils sèment
Bientôt, ce ne sera que pousses et germes
Et prés et champs seront tous verts
La nature montrera de nouveau son avers


Mais moi je cultive des poèmes
Nos taches ne sont pas les mêmes 
Ces temps rudes et sévères
Ne me seront que revers 

Le gel refroidira mes thèmes
La grisaille noircira mes vers
Oh que je n’aime pas l’hiver, 
Je n’aime pas son ciel couvert !

barateur 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

192 appréciations
Hors-ligne
Merci pour ce bel écrit poétique l'hiver approche bientôt le froid sera là et nous vivrons un peu en léthargie amitiés bonne soirée bisous l'ami...





275 appréciations
Hors-ligne
Suite à une erreur de manipulation , tout le texte a été copié sur la case réservée au titre,
j'ai fait plusieurs tentatives pour modifier, en vain ! 

Je m'excuse, pour le désagrément.

je compte beaucoup sur votre compréhension ( je suis  ignare en informatique)

Bonne soirée à toutes et à tous. 
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

192 appréciations
Hors-ligne
C'est corrigé voilà bises l'ami...




139 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Barateur j'ai lu avec plaisir ce magnifique poème Cher ami douce soirée et belle nuit je t'embrasse
Béa

275 appréciations
Hors-ligne
Maria et Béa,  merci à vous chères amies, de la lecture et de l’appréciation  
Chaleureuses amitiés et douce journée
Bises.



Merci pour ton intervention chère Maria,  



L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

131 appréciations
Hors-ligne
joliment versifié moi aussi je n'aime pas l'hiver barateur
amitiés
raymonde

275 appréciations
Hors-ligne
Merci beaucoup chère amie, de la lecture et de l'appréciation
chaleureuses amitiés.
L'alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises.
Voltaire (1694-1778)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres