POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

POEMES DE MARIDO TOUTES FORMES

Été d’une étrangère...Forme le Virelai...Image de Damien Barboni...

 

 

 

Été d’une étrangère.

 

Le poète se laisse éblouir par l’été

Et la rose frémit sous la brise légère,

Les amoureux ravis, sous un cœur hébété,

Viennent voir le silence en vague passagère ;

La chaleur estivale envoûte sans fierté

Sous la lune bien ronde une belle étrangère.

 

Le rimeur se souvient d’un parchemin bleuté,

Retraçant la douceur d’une âme ménagère,

Laissant fleurir l’espoir au pas d’éternité

Que charme le présent ;  Oh ! muse messagère.

La chaleur estivale envoûte sans fierté ,

Sous la lune bien ronde une belle étrangère.

 

Dans l’ivresse du temps où toute vérité

Ne pare plus le ciel sous l’aube séculaire,

Le désir vient nourrir un souhait éventé

Où la saison s’émeut d’une mer en colère.

La chaleur estivale envoûte sans fierté,

Sous la lune bien ronde une belle étrangère.

 

Maria-Dolores

 



24/06/2019
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres